Neil Bruce

Président et chef de la direction

Retour à la liste

Neil Bruce est président et chef de la direction et membre du conseil d’administration de SNC-Lavalin, l’une des plus importantes entreprises d’ingénierie et de construction au monde, où travaillent environ 39 000 employés dans plus de 50 pays et dont le chiffre d’affaires avoisine les 10 milliards de dollars. SNC-Lavalin dessert des clients mondiaux et locaux dans quatre secteurs (Énergie, Pétrole et gaz, Mines et métallurgie, Infrastructures) en plus d’investir dans des actifs d’infrastructures.

Possédant plus de 30 ans d’expérience dans les industries du pétrole et du gaz, des mines, de l’énergie, et des infrastructures, M. Bruce a, au cours de sa carrière, dirigé des sociétés d’envergure mondiale, organisé des acquisitions stratégiques porteuses de valeur pour les actionnaires et renforcé des relations de longue date avec des organismes et clients publics et industriels partout dans le monde.

Avant d’être nommé président et chef de la direction de SNC-Lavalin, M. Bruce était chef de l’exploitation. À ce titre, il supervisait les activités de l’entreprise dans l’objectif d’améliorer l’exécution opérationnelle et de réaliser les plans d’affaires de l’entreprise. Auparavant, alors qu’il occupait le poste de président du groupe Ressources, environnement et eau, il a dirigé les activités mondiales de l’entreprise dans les secteurs du pétrole et du gaz, des mines et de la métallurgie, de l’environnement et de l’eau. C’est au cours de cette période qu’il a été l’architecte de l’acquisition de Kentz, une transaction à laquelle nous devons la transformation de l’unité d’exploitation Pétrole et gaz de SNC-Lavalin, qui est ainsi passée d’un groupe spécialisé de 3 000 employés limité à un créneau à une organisation de calibre internationale dont les effectifs s’élèvent à 20 000 personnes.

Avant de se joindre à SNC-Lavalin, M. Bruce a travaillé 15 ans pour AMEC, une société membre de l’indice FTSE 100, à titre d’administrateur et directeur de l’exploitation. Il était alors responsable de la prestation de services de grande valeur dans les domaines de la consultation, de l’ingénierie et de la gestion de projets dans les secteurs du pétrole et du gaz, des minerais et des métaux, de l’énergie propre, de l’environnement et des infrastructures à l’échelle mondiale. Il a également repéré, négocié et intégré un certain nombre d’acquisitions qui ont permis de faire passer les ressources humaines de l’entreprise, présente dans 40 pays, à un total de plus de 30 000 personnes au moment de son départ.

Architecte maritime agréé et titulaire d’une maîtrise de l’université de Newcastle, au Royaume-Uni, M. Bruce entretient des liens étroits avec le monde de l’éducation, surtout en ce qui concerne le génie et le perfectionnement professionnel. Il joue un rôle actif en tant que professeur honoraire de l’école de commerce d’Aberdeen à l’université Robert Gordon, où il s’est vu décerner récemment un doctorat honorifique en administration des affaires. M. Bruce est aussi membre de l’institut de l’énergie ainsi que de l’institut des administrateurs du Royaume-Uni, qui lui a décerné en 2008 le prix des administrateurs pour le développement des jeunes.

Enfin, M. Bruce est également un fervent partisan du développement de l’industrie, et il appuie plusieurs organismes philanthropiques, notamment à titre d’ancien président du groupe consultatif du secteur pétrolier et gazier de l’organisme UK Trade & Investment, de membre du nouveau bureau de commerce et de croissance économique en Écosse du gouvernement du Royaume-Uni, de mécène de l’organisme caritatif CLAN (Cancer Link Aberdeen & North-east) et d’administrateur du groupe Engineers Against Poverty. En 2012, il a été nommé membre de l’Ordre de l’Empire britannique pour sa contribution au domaine de l’ingénierie, et figure au tableau d’honneur du Nouvel An 2012 de Sa Majesté la reine Elizabeth II.